Différentes formations

Formation en psychanalyse

Elle forme de manière spécialisée à comprendre et travailler sur :

  • l'élaboration et la gestion de nos défenses (conscientes et inconscientes),
  • la construction de notre structure psychique d'ensemble (depuis l'enfance),
  • la digestion des événements de notre passé qui ont déterminés certains points de notre structure, et les rendent sensibles des années après,
  • les différents symptômes que peuvent prendre nos blocages conscients et inconscients,
  • l'approche analytique adaptée à chaque souffrance,
  • enfin, les organisations psychiques, complexes mais fondamentales, qui permettent de distinguer les structures mentales dites “névrotiques” de celles qui sont pathologiques.

Notons que les structures mentales névrotiques n'ont rien à voir avec la folie puisqu'elles concernent “Monsieur et Madame tout le monde...”

Ainsi la psychanalyse clinique permet de distinguer et de travailler les troubles anxieux, les troubles phobiques, les troubles obsessionnels, les états de stress, les troubles de conduite (fugue, conduite hétéro-agressives, etc.), les troubles des conduites alimentaires, les conduites de suicide, troubles de conduites sexuelles, les troubles du sommeil, les troubles de la conscience de soi, les troubles obsessionnels-compulsifs, les syndromes psycho-traumatiques.

 

Formation en psychologie

Elle présente de manière générale, un tronc commun aux différents courants d'orientation professionnelle possibles.

  • psychologie sociale pour ceux qui choisiront ensuite une formation en psychologie du travail
  • neuropsychologie pour ceux qui choisiront, après leur Master 2, de travailler sur les tests consacrés aux pathologies de la mémoire notamment (accompagnant le neurologue dans sa pratique)
  • psychologie dite clinique pour ceux qui choisiront d'accompagner les patients durant leurs séjours en institutions de soins (hôpitaux, CMP, CMPP, EHPAD, ESMS, etc.)
  • ergonomie pour ceux qui choisiront l'accompagnement ergonomique des usagers en entreprises.
  • psychologie cognitive : pour ceux qui choisiront, après leur Master 2, de se consacrer à une thérapie cognitive comportementale

Formation en psychothérapie

Il n'existe pas actuellement de certification officielle, de diplôme d'État, sanctionnant la formation d'un psychopraticien. Les certifications existantes sont l'œuvre d'organismes privés et, à ce titre, elles sont propres à l'établissement qui les délivre. Elles n'engagent que lui. On répertorie actuellement 4 psychothérapies :

1) La psychothérapie cognitivo-comportementale (PCC) : les troubles psycho-affectifs sont envisagés comme étant causés soit par une prédisposition biologique soit par un mauvais apprentissage.

2) La psychothérapie systémique : les difficultés psycho-affectives de l'individu sont envisagées comme étant causées seulement par le dysfonctionnement du groupe auquel il appartient (souvent la famille).

3) Les psychothérapies dites “humanistes” :

  • PNL, il semble qu'à ce jour, le Centre d'information et de prévention sur les psychothérapies abusives et déviantes la classe dans la catégorie des modes de psychothérapies pouvant poser problème voire être dangereux. 
  • Psychothérapie transactionnelle : Le postulat de base de l'analyse transactionnelle est que les conséquences dans la vie adulte de croyances et de décisions limitantes prises pendant l'enfance peuvent être mises en lumière pour permettre de nouveaux choix de vie. 
  • Psychothérapie rogerienne : accès essentiellement sur l' “écoute active” du thérapeute, elle part du postulat que l'individu possède lui-même les ressources qui vont lui permettre de sortir de ses difficultés.

4) La psychothérapie dite “brève” : l' hypnose éveillée.